Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Paroisse de la Nativité du Seigneur - Chauffailles.

Paroisse de la Nativité du Seigneur - Chauffailles.

Diocèse d'Autun Chalon et Mâcon

Publié par Paroisse de la Nativité

 

Pèlerinage à Rome

Jubilé de la Miséricorde

Doyenné du Brionnais

 

 

Lundi 7 novembre,

Il est presque 9h ce lundi matin, les cloches de l’église de Chauffailles sonnent et résonnent pour nous inviter à nous réunir pour la messe des pèlerins que le Père Grobot célèbre juste avant le départ : belle introduction à notre pèlerinage à Rome ! Nous faisons connaissance de quelques uns de nos compagnons de voyage et nous réjouissons aussi d’être entourés de paroissiens venus prier avec nous. Nous nous sentons déjà missionnés pour déposer leurs intentions auprès de saint Pierre et saint Paul.

A 10 h, nous rejoignons l’autobus et saluons les autres pèlerins du doyenné accompagnés par le Père Simon Pierre et le Père Guy Blaise… Puis 2 heures plus tard, nous pérégrinons déjà dans l’aéroport de Lyon Saint Exupéry à la recherche du Terminal 3 au bout duquel nous attend l’avion pour Rome.

Pour certains d’entre nous, c’est le premier vol, pour d’autres, c’est le premier pèlerinage ! Le vol passe très vite et nous nous retrouvons dans le train en direction de Termini puis de la gare San Pietro, gare située à 300 m de notre lieu d’hébergement. Après une courte pause pour déposer nos bagages, nous voici repartis pour la Place Navone. Nous faisons notre première expérience du fameux bus 64 que pèlerins et touristes affectionnent car il dessert particulièrement bien Rome mais que tous redoutent aussi car c’est le refuge des pickpockets !

La Place Navone est l’une des places les plus connues de Rome et la plus grande. Nous nous arrêtons devant la fontaine des Quatre Fleuves, composée de statues représentant les 4 continents. Notre regard se porte aussi sur l’impressionnant obélisque au sommet duquel est gravée une colombe tenant un rameau d’olivier.

Nous prendrons le diner dans un petit restaurant typique près de la grande place, diner bienvenu après une journée de voyage. Au cours de ce repas, trois séminaristes français étudiant à Rome nous retrouvent pour échanger avec les Pères et quelques uns d’entre nous.

Il est déjà tard quand nous rejoignons la maison religieuse pour une nuit réparatrice.

Mardi 8 novembre

Après un bon petit déjeuner, nous voici repartis par le bus 64 en direction de la Basilique Sainte-Marie-Majeure, l’une des quatre basiliques majeures de Rome. En arrivant sur l’esplanade, nous commençons par contempler la façade principale de la basilique et sa loggia… Cette matinée sera consacrée à la première démarche jubilaire de notre pèlerinage. Nous nous réunissons d’abord à l’extérieur pour un temps de prière introductive au passage de la Porte Sainte. Les paroles du Pape François prononcées par le Père Grobot nous préparent à notre démarche de foi : « En passant la Porte Sainte, nous nous laisserons embrasser par la miséricorde de Dieu, et nous nous engagerons à être miséricordieux avec les autres comme le Père avec nous ». Ce moment est fort pour chacun d’entre nous, ce passage représente un désir de conversion mais il est avant tout une rencontre, un échange avec notre Seigneur. Pour intérioriser ce moment et déjà rendre grâce, nous nous rendons ensuite dans une chapelle de la Basilique pour vivre la messe célébrée par nos curés et présidée par le Père Grobot, messe dédiée à la Vierge Marie.

Après ce temps de recueillement, nous visitons librement la Basilique et sommes impressionnés par son immensité et la richesse de sa décoration. Nous ne savons plus où poser nos yeux et allons de découverte en découverte : le gigantesque plafond à caissons dorés, les mosaïques illustrant des scènes bibliques, l’imposant baldaquin qui coiffe le maître-autel avec des reliques de la Crèche ou encore la chapelle dite Sixtine et la Chapelle Pauline qui abritent les tombeaux des papes Sixte Quint, Pie V, Paul V et Clément VIII.Au passage, nous jetons aussi un coup d’œil à l’Icône de la Vierge attribuée à saint Luc.

Emerveillés, nous quittons Sainte-Marie-Majeure pour nous rendre au restaurant où nous attend un bon repas… quelques gouttes de pluie nous accompagnent.

Vers 14 h, la pluie ne menace plus et nous en sommes ravis car cet après-midi est prévue la visite du Forum Romain. Après un bon temps de marche, nous atteignons le Colisée où nous avons rendez-vous avec David, Guillaume et Philippe, séminaristes français à Rome. Philippe nous fera une visite très documentée et commentée du Forum Romain qui nous permettra de découvrir l’Arc de Titus, les restes de la grande basilique de Maxence, le temple de Romulus, le temple de Jupiter, le temple de Vesta, le temple d’Antonin et Faustine, l’Arc de Septime Sévère.

En fin d’après midi, nous nous rendons à l’église Saint-Clément, l’une des plus fascinantes de Rome. Nous nous attardons plus précisément devant le ciborium et les mosaïques romaines du chœur et nous sommes tous très attentifs aux explications du Père Grobot.

A quelques pas, dans la nuit, surgit la silhouette massive de la basilique Saint-Jean-de-Latran. Joyau parmi les joyaux de Rome, Saint-Jean est la Cathédrale officielle de l’évêque de Rome. A cette heure là, les pèlerins se font rare ce qui nous permet de franchir la Porte Sainte dans un silence recueillie et dans une sorte d’intimité. Nous pénétrons dans la nef immense et découvrons les statues monumentales des apôtres, les orgues tout aussi monumentales, le baldaquin surplombant l’autel papal, les mosaïques de l’abside…

Vers 18 h 30, nous reprenons le bus qui nous conduit Place Navone où est prévu notre diner... Après ce repas et à quelques pas du restaurant nous attend le Frigidarium « Maestri gelatei in Roma » pour une dégustation de glaces italiennes : petite récompense du soir après une journée bien remplie et placée sous le signe de la marche !

Nous rentrons à la « Casa », comblés par cette belle journée romaine, la tête et le cœur remplis de ce riche vécu.

Mercredi 9 novembre

Le mercredi est jour de l’audience papale au Vatican. Nous petit déjeunons vers 7 h pour nous rendre au plus tôt Place Saint-Pierre et nous installer à une bonne place pour mieux voir le Pape ! Le ciel est bleu. Tout semble réuni pour que nous vivions un beau moment.

« La Paroisse saint Hugues en Brionnais – La Paroisse de la Nativité – La Paroisse Sainte Marie sous Dun du doyenné du Brionnais » : la liste des groupes inscrits à l’audience de ce mercredi est lue en entier par pays, comme une litanie, aux hauts parleurs… Nous sommes donc bien attendus sur la Place Saint Pierre, pour ainsi dire, autant que nous attendons le Pape François. Les noms de paroisses du monde entier sont annoncés, la Place Saint Pierre prend alors toute sa dimension universelle. Il est 9 h 30 quand le Pape arrive Place Saint Pierre, saluant la foule, debout dans sa jeep découverte blanche et roulant au pas. D’abord sur l’écran géant puis très près de nous, le Pape apparaît souriant, saluant tous et chacun à la fois. Nous ressentons une grande communion entre nous, frères et sœurs en Christ réunis sur cette grande place. L’émotion est forte pour chacun : les regards sont embrumés, des larmes de joie perlent sur certaines joues.

Puis le temps est venu d’écouter la catéchèse du Pape, catéchèse lue d’abord en italien puis dans les différentes langues. Ce 9 novembre, à quelques jours de la fin de l’année de la Miséricorde, le Pape a prêché sur les œuvres de miséricorde et plus particulièrement sur la visite aux prisonniers et aux personnes malades. A l’issue de cette audience générale, nous avons tous prié le Notre Père en latin avant de recevoir la bénédiction solennelle de notre Pape. Emus et touchés, nous profitons d’un temps libre pour relire dans nos cœurs ce moment que nous attendions mais dont nous ignorions le retentissement au plus profond de nous…

L’après-midi, nous prenons le bus qui nous conduit à Saint Paul-hors-les-Murs pour y vivre pleinement la démarche jubilaire. Cette basilique est aussi un haut lieu de pèlerinage et fait partie des églises dites « hors les murs » car elle est située à l’extérieur des remparts de Rome. Elle est construite à l’emplacement de la tombe de saint Paul, décapité à l’époque de Néron. C’est dans l’atrium que nous recevons un petit enseignement sur Saint-Paul-hors-les-Murs... Au centre de cette cour intérieure se dresse une très belle statue de saint Paul portant l’épée, symbole du martyr. Le fronton extérieur de la Basilique est décoré d’une mosaïque représentant le Christ entouré des deux apôtres Pierre et Paul… Nous admirons aussi la Porte Sainte ornée de 54 panneaux gravés, sur le thème de la vie du Christ et des apôtres… Un temps de prière nous réunit pour passer cette Porte Sainte puis vivre la célébration eucharistique concélébrée par les curés du doyenné, messe de la conversion de Paul… Le Père Guy Blaise s’appuie sur la Parole pour nous souligner « que la conversion ne s’arrête pas le jour de notre baptême mais qu’elle est de chaque jour… et que nous sommes appelés à prendre les pas de Paul...». Ces mots et d’autres lus ou entendus depuis notre arrivée à Rome ont ouvert notre cœur de pèlerin et nous ont ainsi préparés à recevoir le sacrement de réconciliation sans doute pour déposer un peu de nous à Rome.  Puis nous profitons de la quiétude de la fin d’après-midi pour visiter la basilique ou encore prendre un temps de prière personnelle dans la chapelle du Saint Sacrement ou près du tombeau de saint Paul.

Il fait nuit quand nous quittons Saint-Paul-hors-les-Murs pour nous rendre au centre de Rome par le métro. En chemin pour notre restaurant, nous pouvons admirer une autre place célèbre : la Place d’Espagne. Après le diner, c’est sous une pluie battante que nous faisons une halte à la Fontaine de Trévi avant de rejoindre notre lieu d’hébergement.

Jeudi 10 novembre

Il est 6 h 45 quand nous déposons nos bagages dans le hall de la maison religieuse pour nous rendre à la Basilique Saint-Pierre. En effet, notre ultime journée romaine s’ouvre par une célébration eucharistique dans la crypte de la plus célèbre basilique de Rome, plus précisément dans la chapelle de Hongrie, à quelques mètres de la tombe du Prince des Apôtres. C’est le Père Simon-Pierre qui préside cette messe au cours de laquelle nous écoutons les textes de la messe de la fête de saint Pierre et saint Paul. Le Père Ludinard nous fait prendre conscience qu’en venant en pèlerinage à Rome, « nous sommes venus aux sources de notre foi »…

Nous petit-déjeunons sur les marches de Saint-Pierre sous le regard impassible des gardes suisses … Puis, le moment est venu de réaliser notre dernière démarche jubilaire sur le territoire Romain en passant la Porte de la Miséricorde de Saint-Pierre après avoir prié aux intentions du Pape, récité le Credo et chanté ensemble : « La miséricorde du Seigneur, à jamais je la chanterai ». Ce moment est fort, il est le point d’orgue de nos journées romaines et se prolongera par la visite de la Basilique. Au cours de ce tour d’orientation guidé par le Père Ludinard, nous découvrons la célèbre statue de la Pietà, le baldaquin du Bernin, la magnifique coupole, la statue de saint Pierre, les tombeaux des Papes… et tant d’autres merveilles. Nous prenons aussi un temps de prière sur le tombeau de saint Jean-Paul II et sur celui de saint Jean XXIII, tous deux canonisés par le Pape François en avril 2014. En fin de matinée, nous sommes attendus à la Chapelle Sixtine où nous découvrons les multiples fresques dont celle très connue de la création d’Adam.

Après un dernier repas partagé, nous retournons à notre lieu d’hébergement où nous sommes attendus par le Père Thierry pour un exposé sur la Curie romaine et sur la Liturgie… puis, l’heure du départ est toute proche… C’est en minibus que nous nous rendons à l’aéroport de Fiumicino où notre vol est prévu à 20 h 05…

Vers 20 h 00, les portes de l’avion se ferment… tout comme celles de la Miséricorde se fermeront quelques jours après notre retour.

Puissions nous retenir cette parole prononcée par le Pape François au terme de cette année de la Miséricorde : « Même si la Porte Sainte se ferme, la vraie porte de la miséricorde reste pour nous toujours grande ouverte, le Cœur du Christ. »… Oui, notre pèlerinage est terminé, notre souhait est réellement de vivre des grâces reçues et d’en témoigner.

 

Merci au Père Guy Blaise, au Père Grobot et au Père Ludinard pour l’organisation de ce pèlerinage sur les pas de saint Pierre et saint Paul et pour leur disponibilité durant ces 4 jours.

Merci à Christine pour avoir géré les inscriptions, réservé les prestations et réglé tous les détails qui ont donné le relief à ce pèlerinage.

Merci à vous tous compagnons de pèlerinage pour votre joie d’être rassemblés et votre profond désir de vivre ce Jubilé de la Miséricorde aux sources de votre foi.

Novembre 2016

Voir le diaporama en page 076

Chauffailles

 

 

 

       

Monsieur l'Abbé Serge Grobot

 

Paroisse de la Nativité du Seigneur :

Anglure sous Dun - Chassigny sous Dun - Châteauneuf - Coublanc - Mussy sous Dun - St Edmond - St Igny de Roche - St Martin de Lixy - Tancon - St Maurice les Châteauneuf

*************************************************

Contact : Tél. : 03 85 26 02 92

Mail : paroisse.nativite@orange.fr

****************************************

*

Professions de Foi

( Voir détail et le diaporama en page 000 ci-dessous.)

 

--------------------------------------------------------

INTERNAUTES

Si le contenu de notre site vous a plu,
vous pouvez nous encourager

en vous abonnant

(C'est gratuit)

Il vous suffit d'inscrire votre Email
ci-dessous :

 

Articles récents

Pape François

 

 

 

Hébergé par Overblog